Archives du blog

mardi 13 mars 2012

Loki, une divinité queer ?



Extrait de Gay Witchcraft, de Christopher Penczak.
Traduction personnelle.


"Initialement, Loki était un dieu du feu, intégré plus tard par les tribus teutoniques. Dans la mythologie nordique, il est le frère de sang d'Odin. Son mythe changeant au fil du temps, il a été diabolisé, un peu comme l'a été le Set égyptien. Loki est le trickster, dans l'aspect positif et négatif du mot.  Bien qu'orienté vers le feu et la lumière, Loki est aussi mercuriel que Hermès et Thoth, jouant avec les mots et une intelligente imprévisibilité, tel une combinaison du Fou et du Magicien du tarot. Plus tard, ses mots devinrent des mensonges et ses farces devinrent beaucoup plus malignes, se rangeant du côté des ennemis des dieux de l'Asgard, provoquant la mort de Balder, le dieu du Soleil, fils d'Odin et frère de Thor. Loki est crédité d'être à l'origine de Ragnarok, l'Apocalypse nordique que les dieux tentent désespérément d'empêcher. En tant que métamorphe, Loki est associé au transgendérisme. Pour aider Thor à retrouver son marteau, volé par les géants, il habilla Thor en Freyja et lui-même se déguisa en sa servante. Plus tard, déguisé en Thokk, la géante, il empêcha la résurrection de Balder en refusant de le pleurer, défiant ainsi la promesse de la déesse Hel de libérer Balder du monde des morts si tous versent une larme pour lui. Loki prit aussi l'apparence et la cape de Freyja, ce qui prouve un lien magique et chamanique avec la déesse, bien qu’apparemment Loki n'ait jamais eu de cultes ou de prêtrise qui lui soit exclusivement dédié. Il s'est transformé en jument, est tombé enceinte et a donné naissance à la monture magique à huit pattes d'Odin; Sleipnir. En raison de cela, Loki, en tant que dieu masculin, est associé à l'union homosexuelle, appelée "argr" par Odin, un terme injurieux en vieux norois pour un homme sexuellement réceptif.  Proche du mot "ergi" qui peut désigner un homme sexuellement réceptif et versé dans la magie de Freyja. Loki est également le père du serpent de Midgard, du loup Fenris et de Hel, la déesse de la mort."


(Ndt : à noter que Odin a lui aussi pratiqué le seidr, la "magie de Freyja", ce que Loki se fait une joie de lui rappeler quand l'occasion se présente. Peut-on risquer de voir un lien entre être ergi et pratiquer la magie avec la notion de transgression que j'évoquais dans l'article précédent ?)

2 commentaires:

  1. Même motif que Seth http://fr.wikipedia.org/wiki/Seth#L.27homosexualit.C3.A9_de_Seth
    . Le tabou semble éternellement porter sur la passivité dans la sodomie ( en Occident en tous les cas ). Par ailleurs concernant le transgenre, comment est repercuté, dans le milieu dianique francophone les derniers commentaires de Budapest concernant "la femme génétique" ? voir ceci : http://www.patheos.com/blogs/wildhunt/2012/02/pantheacon-unity-diversity-controversy.html

    RépondreSupprimer
  2. En ce qui concerne les propos de Budapest sur la "femme génétique", tout comme ses propos plus récent concernant les "homosexuels refoulés", le Paradigme de la Sphinge ne cautionne pas du tout. Z. Budapest a initié le mouvement dianique, et certes, nous utilisons une structure qu'elle a élaboré, mais notre lien à elle s'arrête là. Tout comme, j'imagine, tous les gardnériens ne louent pas un culte absolu à Gardner. Nous envisageons la pratique spirituelle comme évolutive et ce radicalisme nous semble insensé et incohérent.

    RépondreSupprimer