Archives du blog

mercredi 15 avril 2015

Nimue - L'Univers dans les mains d'une enfant...


My invisible friend - All-way


Entre Ostara et Beltane, alors que nous célébrons la jeunesse et la légèreté printanière, une Déesse un peu particulière s'impose à moi. Haute comme trois pommes, elle me sourit et m'observe, l'air de rien. Dès que j'ai le dos tourné, elle s'échappe de mon sanctuaire et va s'amuser dans le jardin, délogeant les gnomes et fées qui s'y sont arrêtés. Je l'entends rire de son rire d'enfant, alors qu'elle invoque ses amis invisibles, aux dents longues et regards de feu...


Nimuë est une des déités centrales de la tradition Feri. Elle est le premier aspect de la Déesse des Etoiles et ainsi porte en elle l'Univers tout entier.


Un certain nombre d'articles recommande la plus grande prudence en l'invoquant. "Imagine le pouvoir du Cosmos dans les mains d'une enfant de six ans..." proposait le site Faery Roads. En effet, Nimuë est l’insouciance, la légèreté... l'innocence ? Les enfants sont-ils toujours si innocents ? Je retrouve certains aspects d'Eris en travaillant avec Nimuë. Les choses peuvent très vite déraper. Cependant, je ne crois pas qu'il faille avoir peur de cette insouciante Déesse, pas plus qu'il ne faudrait craindre Artémis ou d'autres divinités fortes et indépendantes. Victor Anderson considérait Nimuë comme l'incarnation du Cœur Noir de l’Innocence, le désir le plus pur de l'individu. Pas étonnant que certains redoutent de l'invoquer ! Nimuë s'adapte simplement à celui qui l'invoque.



Artiste inconnu


Si Nimuë est associée à l'aspect Jeune Fille de la Triple Déesse, elle nous rappelle qu'elle fait partie d'un cycle et qu'avant de présenter cet aspect juvénile, elle était la Vieille, la "Crone", qui a dû mourir et revenir à la vie. Son lien avec les ancêtres et la Mort peut étonner de prime abord, mais il faut toute l'insouciance de Nimuë pour oser déloger ce qui se cache dans les Ombres.


Voici quelques noms que l'on retrouve régulièrement associés à celui de Nimuë :

- Kore / Perséphone
- La Kumari
- L'Enfant Sacré
- La Jeune Fille
- Diane / Diane des Bois
- Nemesis
- Mnemosyne
- La Dame du Lac (dans ses premières années)


Quelques associations personnelles :

- Dieu, incarné par Alanis Morrisette, dans Dogma, de Kevin Smith
- Max dans Where The Wild Things Are, de Maurice Sendak
- Tous les enfants qui apparaissent dans L'étrange Vie de Nobody Owens, de Neil Gaiman
- Coraline dans Coraline, de Neil Gaiman
- Zina dans L'Invasion Divine, de Philip K. Dick
- Par certains aspects, Daenerys Targaryen et Arya Stark dans A Song of Ice and Fire, George R. R. Martin (ouais, j'ai osé)
- Trisha dans The Girl Who Loved Tom Gordon, Stephen King





Spinning, laughing, dancing to her favorite song
She's a little girl with nothing wrong

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire