Archives du blog

lundi 19 octobre 2015

Repenser l'astrologie



L'intrusion de l'astrologie dans notre réalité quotidienne se fait essentiellement à travers deux biais : l'horoscope à la fin des magazines et les discours du type : "Oh un Capricorne ? Je ne m'entends jamais avec les Capricornes...". En d'autres termes : divertissement fleurant avec le niaiseux et fatalisme irréfléchi. Tout pour me plaire...



Pourtant, aborder des lectures ésotériques implique souvent de se retrouver confronté à ce vocabulaire astrologique bizarre, à l'évocation hasardeuse d'une nouvelle ère astronomique, ou encore à des correspondances "brutes" avec des constellations ou à des planètes. La Lune du Tarot est associée au signe du Poisson, l'arcane XIII au Scorpion. Génial. Merci pour l'info; je me sens vachement mieux là, d'un coup. Comme tout le monde, je connaissais mon signe solaire, avais vaguement entendu quelque chose à propos de mon ascendant et, honte à moi, je zieutais de temps à autre sur l'horoscope du journal gratuit qu'un distributeur zélé me balançait à la tête tous les matins (sait-on jamais, on aurait pu m'annoncer qu'il valait mieux que je ne survivrais qu'à condition de rester au lit).


A force d'avoir la tête dans les étoiles, je me suis dit que je devrais un jour les étudier, ces dites étoiles. Ce ne sont pas les auteurs qui manquent sur le sujet. Mes premières lectures m'ont fait grincer des dents. La première idée couramment répandue qui m'irrite au plus haut point est celle des "planètes-marionnettistes". Elle s'exprime généralement de cette manière : "Mercure rétrograde te pousse à...". Bon, Mercure me pousse à que dalle, vous êtes gentils. C'est tellement facile de blâmer les astres et à ne pas assumer les conséquences de ses propres actes. "Mercure rétrograde" est devenu l'excuse astrologique à la mode pour justifier tout et n'importe quoi... Même les fashion faux-pas (si, si, je l'ai entendu...). C'est Antero Ali qui, finalement, m'initiera à l'art bizarre de lire dans les constellations (Lisez Astrologick ou commandez-le dès que vous aurez fini de lire cet article). Autant vous dire qu'on est loin d'Elisabeth Teissier.


Pour comprendre ce que l'astrologie peut nous offrir, je crois qu'elle doit être totalement repensée. Je ne couvrirai pas l'intégralité de la question avec mon tout petit article, mais peux au moins proposer quelques pistes.


L'astrologie est un langage

Si les planètes ne jouent pas avec nous comme avec des pions sur un échiquier (non, mais, sérieusement ?), elles sont en revanche des signifiants que nous pouvons apprendre à interpréter. L'astrologie est un langage, avec son propre vocabulaire, sa propre grammaire et une poésie particulière.

Le vocabulaire est composé de "signes", de "planètes" et de "maisons", d''ascendants", de "nœuds lunaires" et de "conjonctions". Sa grammaire se construit comme en français : sujet, verbe, complément. Ou comme une partie de Cluedo : "Le colonel Moutarde dans la cuisine avec le chandelier", "Mars, en Scorpion, dans la Huitième Maison".

Un des arguments souvent entendus pour démontrer la futilité de l'astrologie consiste à dire que le ciel n'est pas divisé en douze "signes" et que les constellations sont inégales. C'est tout à fait vrai, simplement parce que l'astrologie n'est pas une étude astronomique du ciel, mais une tentative de rendre compréhensible un Univers chaotique. Un langage, en somme. La question n'est donc pas "Comment votre ciel natal détermine votre destinée ?", mais plutôt "Que vous dit votre ciel natal sur vos forces pour accomplir votre vie ?".


L'astrologie est un outil


S'il peut être très amusant d'impressionner un tiers en lui révélant, à partir de la date, du lieu et de l'heure de sa naissance, des traits précis de sa personnalité, il s'agit là d'une utilisation "spectacle" de l'astrologie, bien loin de ce qu'elle peut apporter.

L'astrologie est un outil initiatique. En déchiffrant une carte du ciel natal, apparaissent les forces et les possibilités de l'individu. Comment se réaliser ? Comment accomplir le travail qui nous incombe sur cette Terre ? Ou, plus simplement, comment être heureux ?

En quoi cet outil est-il meilleur qu'un autre ? En rien. La psychanalyse peut offrir des résultats à peu près similaires. De nombreuses traditions mystiques explorent les méandres de la psyché pour que l'apprenti s'accomplisse. L'astrologie est juste une autre méthode, qui a ses avantages (dont, admettons-le, le temps !) et ses limites.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire