Archives du blog

samedi 27 février 2016

Les Poissons - Aspirer à la transcendance

Le voyage de la conscience continue à travers la roue de l'année et émerge dans le signe des Poissons. Bien qu'il s'agisse du dernier signe du zodiaque et que l'expérience humaine atteint son niveau le plus éthéré ici, il serait un peu trop simple de dire qu'il s'agit de la fin du voyage. SPOILER ALERT ! Le zodiaque recommence sa danse à partir de fin Mars et nous repasserons alors par les mêmes phases que celles déjà traversées. Il parait même que le chemin spirituel spirale toujours un peu autour du même axe et qu'on ne règle jamais une question de manière définitive, ou, du moins, pas à tous les niveaux. Arrêtons ici les spoilers, histoire de ne pas décourager ceux qui font leurs premiers pas dans leurs études du bordel cosmique.



Après avoir compris qui elle était, ce qu'elle désirait au plus profond d'elle-même et de s'être affirmée, il ne reste pour seul objectif à la conscience humaine qu'à aller au-delà de cette individualisation et se réaliser en se transcendant. Telle est la mission des Poissons.




Encore une fois, le mythe et le symbolique nous permettent d'appréhender tout ceci d'une façon bien plus parlante pour nos petits cerveaux d'humains. La constellation des Poissons était connue des babyloniens, non pas comme une et comme deux constellations distinctes : Sinunutu, la Grande Hirondelle, et Annunitu, la Déesse du Ciel (liée à Ishtar). D'après certains mythes de Mésopotamie, l'Oeuf Cosmique est amené sur les rives de l'Euphrate par un poisson et, de là, est enlevé par l'Hirondelle pour être couvé. Ainsi naquit la Déesse du Ciel. Dans les mythes grecs, la constellation des Poissons rappelle la fuite de l'Olympe lors de l'attaque de Typhon. Aphrodite et Eros prirent la voie des eaux et, pour ne se perdre, se lièrent d'une corde représentée par ces étoiles.


Transcender sa conscience ? Se rappeler de son lien au divin ? Donner naissance à sa propre Déesse ? Poh poh poh ! Tu la sens la pression, p'tit Poisson ? Autant dire que ranger ses chaussettes sales ne fait pas partie des priorités de nos amis poiscailles (à bon entendeur...).


La stratégie du Poisson pour atteindre son objectif est d'expérimenter la conscience et de lâcher prise sur la réalité illusoire du monde. Méditation et psychanalyse semblent être ses outils de prédilections. Les Poissons sont d'ailleurs souvent associés à l'archétype du Mystique. Ce serait pourtant bien trop simple d'aborder la question de la transcendance uniquement par la voie spirituelle. Affirmer qu'il existe plus que notre réalité n'implique pas forcément d'être en connexion avec la réalité divine. Parlons de connexion justement ! Le Poisson 2.0. jubile totalement à l'idée de porter des Google Glass. Il code sa réalité et maîtrise probablement des langages (par définition symboliques) qui ne renvoient pas forcément à la matière concrète. Le Poisson est un signe d'Eau mutable, c'est-à-dire qu'on ne peut être plus loin du matérialisme et du monde tangible.







La première ressource des Poissons est l'esprit lui-même. En comprendre ses mécanismes fait de l'ami à écailles un empathe accompli qui lui donne une compréhension instinctive de l'autre. Le Verseau avait des préoccupations sociétales importantes, que le Poisson peut partager et approuver, sans pour autant être investi aussi frontalement que l'est l'échanson. Le Poisson sait que cette réalité en vaut une autre. Organiser une révolution, ce n'est pas son job. La recherche de compréhension de l'autre peut, là encore, se manifester de manière moins caricaturale qu'à travers l'archétype du Mystique. Il n'est pas étonnant que plusieurs scientifiques célèbres, Einstein en tête, soient nés sous ce signe.


"Il y a quelque chose d'autre" est le motto du Poisson. Il en a la connaissance instinctive. Comment cela se manifeste concrètement chez un individu dépend des autres aspects de son thème astral et des choix de chacun. SPOILER ALERT ! Nous sommes libres de manifester ou pas les aspects de notre personnalité comme nous l'entendons et les étoiles ne dictent pas nos conduites. (Je sais, c'est choquant.)


L'Ombre des Poissons se déduit aisément à partir de ces éléments. Dans le cas où la conscience n'aura pas su sublimer ce besoin de transcendance (car pour le Poisson, c'est autant un besoin qu'un objectif), elle trouvera d'autres moyens pour abandonner la réalité de ce monde et s'échapper d'une seule et morne réalité. Tous les outils utiles à l'escapisme peuvent être utilisés, de l’obsession pour des réalités fantastiques à travers l'art, la littérature, les jeux vidéos (mais peut-être est-ce là encore une forme de sublimation selon les critères de notre société), à d'autres addictions moins en accord avec notre temps : alcool, drogues, addictions en tous genres...





La carte du Tarot associée aux Poissons est La Lune. Elle synthétise bien, selon moi, cette idée de rêve, de réalité et d'illusion et offre un magnifique support méditatif à la compréhension des forces du Poisson.


Ami lecteur, je te souhaite de bien kiffer cette fin d'année zodiacale et te donne rendez-vous pour le renouveau du bordel cosmique avec le Bélier. D'autres articles surgiront peut-être d'ici là et tu peux te tenir au courant via ma page Facebook. En attendant, transcende-toi bien et vas-y mollo sur les substances illicites.


Bisous, chatons et licornes en abondance !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire