Archives du blog

dimanche 17 avril 2016

Le Bélier - Level up !

L'année astrologique commence à l'équinoxe de printemps, alors que le Soleil entre en Bélier (oui, il y a quatre semaines, mais que voulez-vous ? Je suis allergique aux deadlines). Comme souligné précédemment, l'année est un cycle et il serait un peu réducteur d'affirmer que tout commence par le Bélier et tout finit par les Poissons. Nous émergeons rarement de l'hiver neufs et libres de notre passé, tels des Osterfuchs sauvages. Si les signes astrologiques peuvent être compris comme des représentations symboliques des étapes que traverse la conscience, le retour en Bélier n'est pas une remise à zéro. Il s'agit plutôt d'une nouvelle phase du voyage, avec son lot de défis et de surprises.





Printemps ! Soleil ! Bourgeonnements et tenues de plus en plus légères (contrairement à ce que dit l'adage ; en avril, bla bla bla...) ! C'est évidemment un signe Cardinal qui ouvre l'année, de l'élément Feu. Ivo Dominguez voit dans le glyphe du Bélier non seulement les cornes de l'animal, mais aussi l'émergence de la jeune pousse qui s'éveille tout doucement à la vie.


Le mythe du Bélier nous donne peu d'éléments utiles à sa compréhension. Je le rappelle pour simple information. Chrysomallos est un bouc ailé et doué de la parole, dont la fourrure et les cornes sont d'or. Il sera sacrifié à Zeus par Phrixos, qu'il venait de sauver de sa belle-mère. Sa peau deviendra la célèbre Toison d'or, pour laquelle Jason et les Argonautes entreprendront leur voyage. Chrysomallos donnera son nom à la constellation du Bélier, qui elle-même donnera son nom au signe astrologique. (Il est important de distinguer les constellations, mouvantes, et les signes qu'elles nomment, issus d'un découpage abstrait du ciel en douze sections fixes).



"Coucou. Tu veux voir ma Toison d'Or ?"


Il est du travail du Bélier de s'affirmer dans son identité. Qui suis-je ? Comment vais-je me présenter au monde ? La relation à soi est mise en avant. Après l'année astrologique qui s'est écoulée, le Bélier se demande qui il est maintenant, riche de toutes les expériences passées. Cette démarche est intime et solitaire. Face au Bélier, le signe de la Balance pose la même question, mais y répond dans son rapport à l'autre. Nous reviendrons sur la Balance plus tard dans l'année.


Désirs et actions ont naturellement besoin de se coordonner pour le Bélier. Courage et volonté sont ses mots-clés. Ils ne restent cependant que des mots si notre ami bouc n'est pas confronté à la crise. Défis et épreuves en tous genre deviennent ses outils privilégiés pour atteindre son objectif. La crise perturbe nos convictions, fait bouger les lignes et nous rappelle que rien n'est jamais vraiment acquis. C'est un moteur d'évolution pour le Bélier, qui le pousse à agir plutôt qu'à flemmarder mollement, comme un dimanche après-midi devant une page Facebook qu'on ne cesse de réactualiser en espérant qu'il se passe quelque chose.



La crise...


Avec l'ardeur, l'enthousiasme et la volonté qui le caractérise (Mars est sa planète gouvernante), le Bélier surmontera la crise afin d'évoluer. Ces influences "martiennes" peuvent cependant devenir les pires ennemis de la conscience humaine en Bélier si elle se perd. La lutte pour la lutte, l'emballement, l'exaltation aveugle sont autant de travers qu'il faudra alors éviter. L'Ombre du Bélier serait donc la recherche vaine de la crise et de l'ennemi, quitte à foncer dans le tas sans trop se poser de question.


Le Soleil entre très prochainement en Taureau et je tenterai d'écrire quelques mots à ce sujet bientôt. En attendant, vous pouvez, comme toujours, me retrouver sur Facebook ou m'adresser vos messages d'amour directement dans les commentaires.


Bisous, bisous.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire