Archives du blog

jeudi 12 mai 2016

Le Taureau - Anatomie d'une bête à cornes

Dans les traditions néo-païennes, nous célébrons Beltane alors que le Soleil se situe approximativement au milieu de la zone céleste consacrée au Taureau. L’exhalation de la nature printanière est justement au cœur du symbolisme de ce signe. Après le combatif Bélier, l'année astrologique nous propose un peu de calme et d'harmonie. Et de sexe, très probablement.


L'objectif du Taureau est simple et compliqué à la fois : trouver la sérénité. Et la conserver. Autant dire qu'il y a du boulot. Alors, oui, je comprends bien tes tentatives véhémentes de protester, jeune lecteur : "On peut pas nous foutre la paix, à un moment ?" "Bosser, bosser... Tu me fais chier Breveninouchet avec tes conneries !" Ouais... Mais si on était là pour s'amuser, ça se saurait, non ? ... Oh wait... N'ai-je pas mentionné Beltane ? Et le... sexe ?



La vérité sort dans la bouche de Fry.



Si le Taureau est un signe de Terre Fixe, fortement ancré, il est physique et sensuel. Du boulot, donc, car, au-delà de l'aspect orgiaque du bordel cosmique, il va lui falloir pénétrer (oh, hé, hein !) une sphère dans laquelle la sexualité peut s'exprimer de manière apaisée, L'éducation, l'environnement et la société risquent de compliquer un peu le parcours du Taureau... (Cette petite digression me donne envie d'écrire un article sur le Sexe, les planètes et les signes du zodiaque...) Il en va de même pour les autres aspects de sa vie : sa recherche esthétique et amoureuse (Vénus), sa quête du bonheur et son équilibre émotionnel (la Lune), son image publique (Ascendant), et caetera.


La stratégie du Taureau est tout d'abord de fuir le conflit et l'agitation, là où le Bélier recherchait la confrontation, pour lui initiatrice. Il aspire au calme et au silence, ce qui engendre un certain nombre de conduites caractéristiques de notre ami à cornes. Où trouver cette paix tant recherchée ? Chez lui, dans son "domaine", tel qu'il soit. Dans la nature. Dans la musique. Dans l'activité physique. Dans la méditation. A travers ses sens et le toucher plus particulièrement, car il est un signe de Terre... Je sens que ton esprit divague, petit lecteur, et que tu repenses au sexe et à toutes ces cochonneries que nous avons abordées au paragraphe précédent. Et tu n'as pas tout à fait tort, mais, là encore, le Taureau se heurte à toutes les difficultés que l'on rencontre dans la relation à l'autre et il aime ça moyen. Il lui reste toujours la possibilité de... Non, mais oh ! Qu'est-ce que tu me fais dire ?


Reprenons... On comprend aisément que les notions de "territoire" et de frontières soient typiquement des questionnements pour le Taureau. La limite entre soi et l'autre. L'espace partagé. Le "temple personnel", quoi que l'on mette derrière ce vocable. Attention à ne pas confondre ces questionnements avec les délires fascisants qui fleurissent sur les réseaux sociaux (Beltane et politique !). Il s'agit ici de limites personnelles, qui peuvent prendre différentes formes, dont des formes politiques (bien qu'il y ait probablement des manières plus faciles d'atteindre un idéal de calme et de sérénité). "Oh bordel, je ne comprends rien à ce qu'il se passe autour de moi" ou "je vais élever des chèvres dans le Larzac" sont des interjections typiques du Taureau. Jeune lecteur, si tu te reconnais là-dedans, vérifie ce qui traîne dans ton thème natal du côté du bœuf, tu risques d'avoir quelques surprises. Cette notion de limite inclut parfois la famille et les amis proches. Oui, et les amants. 



Preach your love !


L'approche spirituelle du Taureau est marquée par la révérence face au calme et au silence. La prière. La pratique solitaire. La méditation. Voilà des outils dont il peut aisément s'emparer. Les pratiques physiques et sensuelles sont également préférées. La danse, par exemple. Connaitre le Divin dans sa chair. Ou plus simplement de longues promenades en forêt, loin des bruyantes villes, dans son potager... Autant de moments méditatifs et réflectifs que le Taureau chérira. La question sous-jacente est : Où se trouve notre point d'ancrage ? Comment et où nous ressourçons-nous ? Le thème natal peut donner des éléments de réponses si l'on s’attarde sur le signe du Taureau ou la deuxième maison (que le Taureau gouverne).


Comme toujours, les aspects peu équilibrés peuvent transformer ce doux Taureau et l’entraîner vers son Ombre. La facilité, particulièrement dans notre société capitaliste, serait de courir après une sécurité matérielle (signe de Terre Fixe, rappelons-le) plutôt qu'après la sérénité intérieure. La part belle est faite à la publicité. "Tu serais tellement plus heureux si tu avais le dernier [nommez l'objet à votre gauche, celui qui vibre et clignote... Non, pas celui-là...]." Il est rassurant de croire ce discours, mais cette quête est, malheureusement pour nous et heureusement pour l'industrie, sans fin. Pas génial quand notre objectif est de trouver et de conserver calme et sérénité... L'Ombre du Taureau se manifeste également à travers la peur du changement. Notre animal est ancré solidement et bouger de là où il est risque de lui poser quelques problèmes. Il se fixe alors sur ce qui est connu. Là encore, nous vivons dans un monde en mouvement et tout est appelé à évoluer. Si notre Taureau campe sur ses positions, il y a fort à parier que son environnement continuera à muter sans lui. "'C'était mieux avant" nous assénera-t-il, là où ceux qui sont entrés dans la danse ne verront qu'un vieux con.


Remarques, critiques et propositions indécentes sont toujours les bienvenus, dans les commentaires après cet article, sur mon compte Facebook, ou directement à breven@free.fr.


Profitez donc des derniers jours du Soleil en Taureau pour atteindre calme et sérénité, on en a foutrement besoin, ou à vous envoyer en l'air. Comme vous voudrez.



En bonus, un Taureau à colorier toi-même !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire