Archives du blog

dimanche 12 juin 2016

Le rituel de l'Acéphale

Présenté par certains auteurs comme un incontournable de la pratique de la Goétie, le rituel de l'Acéphale a subi plusieurs traductions et réécritures. Ainsi, il n'est pas étonnant d'y retrouver des éléments des cultures grecque et égyptienne et de mystique juive. Utilisé tout d'abord dans les exorcismes, ce rite avait pour but d'appeler l'assistance d'une puissance supérieure pour contrôler et chasser les esprits malveillants. Aleister Crowley en fit un rituel pour "la Connaissance et la Conversation avec son Saint Ange Gardien" et recommandait cette pratique comme préalable à toute magie cérémonielle. 





Crowley livra sa propre traduction de ce rituel dans le Liber Samekh, l'ancrant totalement dans la mythologie égyptienne. Mosheh / Moïse est alors remplacé par "Ankh F N Khonsu". Certains pratiquants préfèrent d'ailleurs utiliser leurs propres noms à cet endroit plutôt que celui du prophète juif. Crowley modifia également les "mots barbares", supposés être vibrés, pour les faire correspondre à son idée et à ses calculs gématriques. Apparaît alors "Babalon" en lien et place de "Balbnabaoth", et ainsi de suite.


Gordon White suggère de faire face à la constellation d'Orion pour réaliser ce rituel. Je t'entends râler, jeune lecteur, mais rassure-toi, c'est facile : il te suffit de télécharger une appli genre Sky Maps et de tourner sur soi-même avec son portable à la main jusqu'à trouver la constellation recherchée... De nuit, la ceinture d'Orion est repérable très facilement. Le Chasseur sans Tête que dessinent les étoiles peut, en effet, constituer un bon point focal durant toute la durée du rituel.


C'est la version anglaise de 1904 sur laquelle s'appuie ma version en français. Le terme même d'"Acéphale" peut être remis en question. L'"Akephalon", littéralement, est celui qui n'a pas de tête, mais certains auteurs proposent un tout autre sens à cette expression : "sans-tête" pourrait signifier "sans début", "sans naissance". Libre à chacun d'expérimenter et d'adopter l'expression qui lui convient le mieux. Pour des raisons pratiques et "esthétiques", le terme "Acéphale" est celui que j'ai, malgré tout, privilégié et qui se rapproche le plus du terme grec originel.


Les termes en gras sont les "mots barbares" que j'ai déjà évoqués plus haut et demandent à être vibrés dans un souffle. Une attention particulière devra donc leur être apporté. Alex Sumner propose son interprétation de ces termes et les compare avec ceux utilisés par Crowley dans un article très complet à découvrir ici. Il détaille également une méthode en trois temps permettant de vibrer efficacement "les mots barbares" de ce rituel :


1. Inspirez, en imaginant que vous "aspiriez" au Divin et que vous tiriez vers le bas le pouvoir divin ou la Lumière à travers votre fontanelle.
2. Contemplez le Mot dans votre cœur
3. A l'expiration, chantez ou "vibrez" le mot suffisamment fort pour que vous puissiez l'entendre et le sentir résonner dans votre cage thoracique et votre corps, à travers la pièce et à travers l'Univers.




Le rituel de l'Acéphale
Traduction Breven




Je t’invoque, Acéphale ;
Toi qui as créé la Terre et les Cieux ;
Toi qui as créé la Nuit et le Jour ;
Toi qui as créé l’Obscurité et la Lumière ;
Tu es Osorronophris, que nul homme, à aucun moment, n’a vu.
Tu es Jabas. Tu es Japos.
Tu as distingué le Juste de l’Injuste.
Tu as créé la Femelle et le Mâle.
Tu as produit la Semence et le Fruit.
Tu as façonné les Hommes pour qu’ils s’aiment les uns les autres et se haïssent les uns les autres.
Entends-moi, car je suis Mosheh, Ton prophète, à qui Tu as transmis Tes Mystères, les Cérémonies d’Israël.
Tu as produit l’Humide et le Sec, et les nourritures de toute Vie manifestée.
Ecoute-moi, car je suis l’Ange de Paphro Osorronophris,
Ceci est ton Nom véritable, transmis aux Prophètes d’Israël.
Entends-moi ; Ar, Thiao, Rheibet, Atheleberseth, A, Blatha, Abeu, Ebeu, Phi, Thitasoe, Ib, Thiao.
Entends-moi ; et fais que tous les Esprits me soient soumis, de sorte que tout Esprit du Firmament et de l’Ether, terrestres et souterrains, sur les terres Sèches et dans les Eaux, de l’Air Impétueux et du Feu ardent, et tous les Sorts et Fléaux de Dieu me soient obéissants.
Je t’invoque, Dieu Terrible et Invisible, qui habite dans le Vide de l’Esprit ; Arogogorobrao, Sothou, Modorio, Phalarthao, Ooo, Ape, Acéphale.
Entends-moi ; et fais que tous les Esprits me soient soumis, de sorte que tout Esprit du Firmament et de l’Ether, terrestres et souterrains, sur les terres Sèches et dans les Eaux, de l’Air Impétueux et du Feu ardent, et tous les Sorts et Fléaux de Dieu me soient obéissants.
Entends-moi, Roubriao, Mariodam, Balbnabaoth, Assalonai, Aphniao, I, Thoteth, Abrasax, Aeoou, Ischure, Puissant Acéphale.
Entends-moi ; et fais que tous les Esprits me soient soumis, de sorte que tout Esprit du Firmament et de l’Ether, terrestres et souterrains, sur les terres Sèches et dans les Eaux, de l’Air Impétueux et du Feu ardent, et tous les Sorts et Fléaux de Dieu me soient obéissants.
Je T’invoque, Ma, Barraio, Ioel, Kotha, Athorebalo, Abraoth.
Entends-moi ; et fais que tous les Esprits me soient soumis, de sorte que tout Esprit du Firmament et de l’Ether, terrestres et souterrains, sur les terres Sèches et dans les Eaux, de l’Air Impétueux et du Feu ardent, et tous les Sorts et Fléaux de Dieu me soient obéissants.
Entends-moi, Aoth, Abaoth, Basum, Isak, Sabaoth, IAO.
Il est le Seigneur des Dieux ;
Il est le Seigneur de l’Univers ;
Il est Celui que les Vents craignent ;
C’est Lui, qui fit toute chose par le commandement de Sa voix.
Roi, Souverain et Serviteur.
Entends-moi ; et fais que tous les Esprits me soient soumis, de sorte que tout Esprit du Firmament et de l’Ether, terrestres et souterrains, sur les terres Sèches et dans les Eaux, de l’Air Impétueux et du Feu ardent, et tous les Sorts et Fléaux de Dieu me soient obéissants.
Entends-moi ; Ieou, Pyr, Iou, Pyr, Iaot, Iaeo, Ioou, Abrasax, Sabriam, Oo, Yu, Eu, Oo, Yu, Adonaie, Ede, Edu, Angelos Ton Theon, Anlala Lai, Gaia, Apa, Diachanna Chorun.

(Pause)

Je suis le puissant Acéphale, voyant par mes pieds, gardien du Feu Immortel !
Je suis la Vérité !
Je suis Celui qui hait que le mal soit forgé dans le monde.
Je suis Celui qui éclaire et fait gronder le tonnerre.
Je suis la pluie de la vie sur Terre.
Je suis Celui dont la bouche est toujours incandescente.
Je suis Celui qui engendre et conduit vers la Lumière.
Je suis la Grâce du Monde.
“Le Cœur ceint d’un Serpent” est mon Nom.
Avance-toi et suis-moi ; et fais que tous les Esprits me soient soumis, de sorte que tout Esprit du Firmament et de l’Ether, terrestres et souterrains, sur les terres Sèches et dans les Eaux, de l’Air Impétueux et du Feu ardent, et tous les Sorts et Fléaux de Dieu me soient obéissants.

IAO. Sabao. Ainsi soit-il !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire