Archives du blog

samedi 3 février 2018

Chaoflux - La fête du Chaos

Selon la tradition discordienne, le 19 février du calendrier grégorien, nous célébrerons Chaoflux, la fête du Chaos.





Si pour beaucoup le Chaos est redouté, abhorré, si nombreux sont ceux qui tentent de s'en prémunir, la tradition discordienne l'embrasse totalement et en fait un élément clé de sa philosophie. L'ordre est illusoire, temporaire, toute chose étant vouée à se transformer ; s'y fier est donc totalement hasardeux (et d'un ennui total) pour un discordien. Cependant, le Chaos ne doit pas être compris uniquement comme le contraire de l'ordre. Il est le vide originel, l'abysse dans lequel peut naître tout et n'importe quoi (et particulièrement n'importe quoi), l'infini champ des possibles. En effet, les discordiens reconnaissent, en ce jour de Chaoflux, la grandeur du Chaos Primordial qui existait, ou n'existait pas, avant que le Big Bang ne vienne mettre un peu plus le bordel dans notre réalité. Héraclite décrit le Chaos comme le fondement même de la réalité. Les mythes grecs se réfèrent au "fossé" originel, d'où les dieux émergent pour séparer le ciel de la Terre. La tradition Feri décrit les ténèbres de l'Espace dans lesquelles la Déesse Etoile aperçoit son propre reflet et en tombe amoureuse.


Le Principia Discordia raconte comment Greyface (qu'on pourrait traduire par "Morneface"), en 1166 av. JC., débuta une odieuse propagande, pensant que l'Univers avait aussi peu d'humour que lui, et se mit à fermement condamner le chaos et le désordre, au profit de l'ordre et du sérieux. Pour la tradition discordienne, nous subissons tous encore aujourd'hui les conséquences psychologiques de ce changement de paradigme désastreux. Cet événement, connu sous le nom de la Malédiction de Greyface, marque l'an 1 de Notre Dame de la Discorde, le début du calendrier discordien. En alternative au calendrier gréorien, nous trouvons cinq mois de 73 jours, des semaines à cinq jours et dix fêtes complètement étranges (onze les années bissextiles), durant lesquelles sont célébrés les Apôtres du mouvement discordien et les grandes forces discordiennes qui régissent l'Univers. Il n'étonnera personne, après ces quelques explications, que le Chaos soit mis à l'honneur en tout début d'année.


Nous savons très peu de chose sur cette fête et cela n'a évidemment aucune espèce d'importance. Quelqu'un a probablement fait tourner les pages de son calendrier à l'aveugle, posé son doigt au hasard sur une des pages et décrété ce jour sacré entre tous les jours, avant que quelqu'un ne s'offusque parce qu'il n'était pas dispo le 19 et que tout cela vire au pugilat. Ou bien la date a-t-elle été dictée par Discordia elle-même, lors d'un rituel compliqué ayant conduit les officiants à entrer en transe comme jamais. La vérité se trouve probablement quelque part entre ces deux propositions. Quoiqu'il en soit, cette année, Chaoflux tombe un lundi, jour de la Lune, et cette information, comme toutes les autres, n'a strictement aucune importance. A moins qu'elle ne soit primordiale.


Au milieu de ce foutoir le plus total, voici quelques activités à pratiquer seul ou en groupe pour célébrer Chaoflux comme il se doit :


- Ne donnez absolument aucune explication, aucune sorte de justification, à votre comportement erratique. Si on vous accule, accusez Mercure rétrograde (personne n'ira vérifier).
- Mangez du pain à hot-dogs.
- Ne mangez surtout pas de pain à hot-dogs.
- Fondez votre propre religion. Déclarez-vous pape et proposez des canonisations gratuites.
- Engagez-vous dans un débat houleux sur les réseaux sociaux (du genre : le discordianisme est-il une blague ?). Moins le sujet vous intéresse, plus vous aurez un avis tranché sur le sujet et serez prompt à le défendre. Changez-en régulièrement.
- Lisez tous les horoscopes des journaux du jour. Discutez-en avec un Gémeaux et demandez-lui son signe lunaire. Terminez toutes vos phrases par : "C'est tellement un comportement de Gémeaux".
- Annoncez l'Apocalypse. Survivez à l'Apocalypse.
- Bannissez Greyface !


Louée soit Discordia !


(Si vous souhaitez répandre le chaos sur les réseaux sociaux, vous me trouverez ici !)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire